Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Orphéé et les Bacchantes

6 juillet - 29 juillet

Gratuit

Du 6 au 29 juillet à 14h25

Relâche les mardis

Orphée et les Bacchantes

Succès festival 2017 au Chapeau Rouge

La quête du poète Orphée à travers un monde de femmes

Orphée, le chantre de Thrace, le poète le plus connu de toute la Grèce, a juré de n’épouser ni d’approcher aucune femme tant qu’il n’aurait pas rencontré celle qui serait son idéal.

Arrivé à presque trente ans, et toujours contant ses poèmes à la Nature, il devient la cible des Bacchantes, ces terribles guerrières festoyeuses, qui n’attendent que d’être la première à le posséder ? Sapphô, la poétesse narratrice de cette histoire, pour aider son ami Orphée, fait descendre du ciel la déesse Vénus qui leur fait cette prophétie :  » Tu rencontreras une femme qui te fera voir l’amour tel qu’il t’est à présent odieux. Cette idole de chair, un jour, te demanderas de choisir entre la lumière et l’ombre. En choisissant la lumière, tu deviendras mon égal, en choisissant l’ombre, tu prendras le chemin de l’humanité et de la mort. « ? 

A Savoir :
Cette création, contenant plusieurs passages en vers, qui associe l’idéal à une extrême violence, physique et psychologique, contient aussi de la nudité ; pour ces raisons les spectateurs de moins de 16 ans ne sont pas admis dans la salle.

LE TITRE

Au départ, la pièce s’appelait simplement Orphée. Mais dans cette pièce l’histoire d’Orphée est presque aussi importante que celle des Bacchantes, ces femmes terribles qui vouent un culte à Dionysos, le dieu du vin et de la fête. Les Bacchantes ou Ménades sont des femmes qui acceptent en elles autant de violence, d’animalité que les hommes, des rôles qu’on ne trouve presque jamais sur les scènes de théâtre et pour cause, la pression sociale est plus forte que chez les hommes. La pièce à travers les yeux d’Orphée et de Sapphô, son amie peut-être imaginaire (Sapphô conte l’histoire et ne s’entretient qu’avec Orphée) raconte l’idéal féminin, il était logique de présenter les pulsions noires et violentes qui existent aussi chez les femmes.

« Du charme, de la poésie, de la vérité, de la vie, de la beauté ordinaire, de l’amour, du fantasme, des femmes, des corps, sur un tout petit carré de scène, comme un coup de poing, une caresse et une blessure. » (Critique Avignon 2017)

Cie : Les Framboisiers

Auteur : Imago Des Framboisiers

Mise en scène : Imago Des Framboisiers assisté de Monica Tracke

Chorégraphie : Szandra Deaky

Interprètes : Pamela Acosta, Flore Lussato, Julia Huber,Aline Berenger 

Stella Pueyo, Delphine Thelliez, Jean-Baptiste Sieuw

Combats : Pamela Acosta

Masques Ombres : Marie Brulfert

Maquillages, masques : Myriam Leprêtre

Affiche : Alain Gilot

Musique originale : Nuccia Mango

Création métal : Emmanuelle Morice

Tarifs – Plein : 22€

– Réduit : 15€/10€

Crédit photo: Bruno Valibouse

Détails

Début :
6 juillet
Fin :
29 juillet
Prix :
Gratuit