Cycle Alice l’Accen bonus

12h55 et 14h25 mardi 17 et mardi 24 juillet
Participation libre
Relâche le 9 et 10 juillet

Cycle ALICE L’ACCEN bonus

Genre : Théatre citoyen – Conférence théâtralisée – Seul en scène

Dans le cycle, Alice L’Accen nous présente deux spectacles bonus  les mardis 17 et 24 juillet

Les Mardi 17 et 24 à  12h55

Alice L’accen : La démocratie expliquée à mon député !

Tocqueville disait : « Je ne crains pas le suffrage universel, les gens voteront comme on leur dira ».  Spectacle recommandé à tous ceux qui gagnent moins d’un million d’euros par an. Cette pièce, créée en 2012, est le deuxième volet de la série Alice L’accen explique… dont le premier volet, créé en 2010, Le travail expliqué à mon chef ! a été primé au Concours Tournesol pendant le festival d’Avignon Off en 2011. Cette pièce se présente comme une conférence ludique et décalée sur le fonctionnement du tirage au sort à Athènes au Vème et IVème siècle avant JC.

Libre interprétation de la conférence d’Etienne Chouard «Le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l’oligarchie» et d’une interview de Cornélius Castoriadis.

Adaptation et libre interprétation: Cécile Canal Collaboration artistique : Sabrina Manac’h, Nelly Pezelet

Tarifs – participation libre en fonction des moyens et de la satisfaction des spectateurs

 

Mardis 17 et  24 à 14h25 

Alice L’accen La démocratie contre-attaque !- ou Eloge de l’arbre

Alice L’accen, gentil clown à l’air naïf, enfant spirituelle de Coluche et de Princesse Leia, a un passe-temps favori : apprendre par cœur. Elle apprend tout ce qui peut s’apprendre par cœur : les pages des livres, les articles des journaux, mais aussi les retranscriptions de conférences. Une fois ces pages apprises, elle s’amuse à expliquer simplement, grâce à de jolies métaphores, des choses qui pourraient paraître un peu compliquées.

Dans La démocratie contre-attaque ! elle nous parle de sa passion des constitutions pleines de phrases, mais aussi de sa collection de pots de terre abandonnés. Elle nous parle de sa passion pour l’Athènes du siècle de Périclès, de son apprentissage du grec ancien qu’elle préfère d’ailleurs au latin, nous fait voyager de l’antiquité à nos jours en passant par la Révolution Française et nous parle des arbres qui sont devenus depuis 1792 des symboles forts de l’idéal révolutionnaire ; il y avait les « populus », les peupliers qui poussent vite, des chênes qui poussent lentement , tous arbres de la Liberté au destin en dents de scie. Et cette fois-ci, elle a décidé d’apprendre à parler couramment grec ancien pour mieux s’entraîner à écrire la prochaine constitution. Mais d’ailleurs, à quoi peut bien servir une constitution ?

Libre adaptation et interprétation d’une conférence de la philosophe belge Sophie Klimis      « Athènes et la démocratie » et d’un atelier constituant d’Étienne Chouard.

 

Adaptation et libre interprétation: Cécile Canal

Tarifs – participation libre en fonction des moyens et de la satisfaction des spectateurs